VOICI DES EXTRAITS D'UN ARTICLE DE JOHN W. GOFMAN PARU DANS LE NOUVEL OBSERVATEUR SPECIAL ECOLOGIE DE JUIN JUILLET 1972 INTITULE: LA DERNIERE CHANCE DE LA TERRE.

L'industrie nucléaire est une industrie très dangereuse... Ceux qui prennent aujourd'hui des décisions dans ce domaine engagent le sort de l'humanité tout entière et cela pour des millénaires... Le taux de radioactivité toléré par les normes en vigueur aux Etats Unis peut provoquer chaque année l'apparition de 32000 cancers supplémentaires et 150 000 à 1 500 000 décès supplémentaires!"
"L'étude des survivants d' Hiroshima semblait avoir montré que, chez ceux qui avaient été irradiés, la leucémie apparaissait en premier, après plusieurs années, puis, beaucoup plus tard diverses autres formes de cancer...

"L'étude des survivants d' Hiroshima a montré clairement que ce n'est pas un cancer pour chaque leucémie qu'il fallait prévoir mais bien vingt cancers pour chaque leucémie!"
"Nos calculs ont fait apparaître qu'un rad augmente toutes les formes de cancer de 2%."
" Car les déchets radioactifs répandus dans l'environnement ne sont pas seulement responsables d'une multiplication des cas de cancer et de leucémie. Ils agissent aussi sur les cellules reproductrices et particulièrement sur leurs chromosomes, dans lesquels ils provoquent des mutations. On peut ainsi s'attendre, avec la dose autorisée, à une augmentation non seulement du nombre de maladies génétiques comme l'hémophilie, l'anèmie falciforme ou la galactosémie, qui sont habituellement assez rares, mais aussi à une augmentation des cas de diabète, des maladies cardiaques et des maladies mentales."

" Et nous nous sommes aperçus que l'industrie nucléaire était la plus gigantesque fraude dont l'humanité ait jamais été victime".

John W. GOFMAN codécouvreur  (avec Glenn T. SEABORG), de l'Uranium 233 et de sa fission. Il a collaboré au projet Manhattan (fabrication de la première bombe atomique):